Folles Journées de Nantes – Frescobaldi, Cavallieri, Sweelinck

ballogranducaCe programme est une composition originale autour d’un thème, , composé par Cavalieri pour les intermèdes de La Pellegrina, pièce de théâtre représentée à Florence en 1589 à l’occasion des festivités nuptiales de Ferdinand 1er de Médicis. Ce thème a été repris au XVIIe siècle notamment par Sweelinck, Kapsberger et Frescobaldi, avec trois oeuvres qui toutes, placent la danse comme point d’unification entre mondes profane et sacré.

Choeur Aria Voce
Delphine le Gall, viole de gambe
Charles-Henri Beneteau, théorbe
Olivier Chaplais, orgue positif
Philippe le Cor, direction

“Ballo sacro”
Cavalieri : Il Ballo del Granduca
sweelinck : Il Ballo del Granduca SwWV 319 Kapsberger : Aria di Fiorenza, extraits
Frescobaldi : Missa sopra l’aria di Fiorenza

Samedi 28 janvier 18h45 – Abbaye de Fontevrault
Jeudi 02 février 21h15 – Cité des Congrès de Nantes

Messe de Minuit – CHARPENTIER

La Messe de minuit pour Noël, la plus connue des messes composées par Marc-Antoine Charpentier, s’inspire de dix chants de Noël populaires français qui siéent bien plus aux célébrations sincères et naïves d’un peuple de paysans qu’à celles plus fastueuses de la Capitale. Souvent basés sur des chansons de bergers, ces cantiques étaient connus de tous à l’époque.
À une époque où les messes étaient très sobres, Charpentier a su donner à sa Messe de minuit une légèreté qui en fait une oeuvre lumineuse et joyeuse associant l’ingénuité des mélodies à la magnificence des polyphonies savantes.
Alternant entre sacré et profane, vocal et instrumental, populaire et savant, religieux et théâtral, ce programme saura toucher tous les publics.

Deux concerts :

Samedi 17 décembre en la Collégiale de Guérande
Dimanche 18 décembre à l’Auditorium « La Soufflerie » à Rezé

Les Amis de l’Orgue de Nantes / Aria Voce
Dimanche 06 mars 2016

L'ensemble ARIA sur l'ile de Nantes

L’ensemble ARIA sur l’ile de Nantes

L’ensemble Aria Voce a été fondé en 1995 par Philippe Le Corf, instrumentiste jouant tantôt sur le violone (la grande basse de violon) ou la contrebasse.
L’Aria Voce, regroupe deux ensembles dont le répertoire est issu du travail musicologique de l’académie Aria. Leur approche de la musique baroque peut se définir ainsi: Une interprétation fidèle de l’esthétique tant par le respect des règles de la pratique ancienne que par l’emploi d’instruments ou diapason d’époque. Le grand chœur est composé d’une vingtaine de chanteurs de haut niveau, travaillant de façon hebdomadaire l’esthétique et le répertoire baroques. Il est le chœur originaire du pôle vocal de l’académie. Il a enregistré le travail de l’académie en présentant deux figures de leur répertoire: Domenico Scarlatti et Guillaume Minoret. Il en résulte deux disques édités par Studio SM, dans la collection chant sacré, dont un inédit le Noël de Guillaume Minoret.
En 2008 s’est formé un chœur de chambre, de huit à douze chanteurs, en voie d’insertion professionnelle. Le chœur de chambre explore de nouvelles œuvres en petit effectif tout en s’ouvrant sur le répertoire solistique. En 2010, il participe à un concert autour du compositeur Bencini, avec l’ensemble A SEI VOCI & en 2011, ils sont au Festival de la Chaise Dieu pour un concert autour d’un programme dédié à l’âge d’or de la polyphonie italienne : pièces en double chœur, flamboyantes et très expressives, dont les motets de Trombetti, découverts à la bibliothèque de Bologne, musique spatialisée d’une écriture musicale digne des grands maîtres franco-flamands. En final, œuvre exceptionnelle par excellence, le Miserere d’Allegri. Ce même choeur de chambre à enregistré une messe inédite de Domenico Scarlatti qui devrait sortir courant 2013.
L’un et l’autre sont placés sous la direction artistique de Philippe Le Corf. Le travail de technique vocale auprès du grand chœur est assuré par Gabrielle Lecomte.
Au fils des ans, Aria Voce a travaillé avec des ensembles renommés tels que l’Ensemble vocal de Nantes ou A Sei Voci.

Philippe LE CORF

Philippe LE CORF

“Musicien complet”, à l’instar des musiciens de l’époque baroque dont il s’est approprié la démarche, Philippe LE CORF est à la fois chef de choeur, musicologue et instrumentiste. Participant depuis plus de trente ans au renouveau de la musique ancienne, il est le fondateur et le directeur de l’ARIA – Académie de Recherches sur l’Interprétation Ancienne, basée à Rezé en Loire-Atlantique -, institution dotée d’une triple vocation de recherche, de diffusion et de formation, et que soutiennent aussi bien la DRAC et la Région des Pays de la Loire que le Département de Loire-Atlantique et la Ville de Rezé.

En tant qu’instrumentiste, Philippe Le Corf se produit, en concert et pour des enregistrements, au sein d’ensembles baroques réputés, avec le violone, la grande basse de violon ou encore la contrebasse. En tant que chef de choeur, il est le fondateur de l’ensemble vocal Aria Voce, ensemble de haut niveau qu’il dirige à travers des activités de recherches sur le répertoire polyphonique des XVIIe et XVIIIe siècles. Formé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dont il a reçu quatre Premiers Prix, il est en outre un musicologue reconnu. Producteur délégué à Radio-France durant de longues années, il a reçu en 1987 du Ministère de la Culture le Certificat d’Aptitude en musiques anciennes.

Notre programme de concert passera par des motets de Schütz et Bach, ainsi que des pièces d’orgue autour de Bach, Buxtehude, Lübeck et Bruhns.

Vivaldi en Gloire et Majesté – 21 & 22 Janvier 2016

IMG_0816Inauguration du nouvel auditorium de la ville de REZE : La Soufflerie

Mêlant rigueur de l’écriture polyphonique et expressivité sensuelle des voix solistes, “le prêtre roux”, qui dirigea notamment des ensembles de jeunes filles orphelines, se montre particulièrement productif en matière de musique sacrée. Une musique théâtrale, intense, lumineuse et sincère mais surtout merveilleusement équivoque, où l’habit monacal des formes fuguées se mêle à la sensualité des airs d’opéra ou à l’éloquence frémissante des formules instrumentales. Un programme flamboyant.

Voici le programme :

Credo RV 591 chœur seul et cordes – mi mineur
Sileant zephyr – Filiae Maestaes Jerusalem Bruno Solo + cordes – fa mineur
Beatus Vir RV598 SSA solistes + chœur et cordes – si b majeur
Magnificat RV 610 SSA solistes + chœur et 2 oboi+cordes – sol mineur
Concerto pour hautbois et cordes RV 454 (largo + allegro) – ré mineur
Gloria SSA+ hautbois+cordes – ré majeur

Inauguration du nouvel auditorium de Rezé

« Le prêtre roux » n’était pas seulement un abbé mondain et son dévouement à l’Ospedale della Pietà fut sincère et durable autant que la joie troublante de diriger des ensembles de jeunes filles orphelines, dont il exacerba le talent pour leur conférer une réputation internationale.
Ce champ d’expérience se montra particulièrement productif en matière de musique sacrée quitte à mélanger rigueur de l’écriture polyphonique et expressivité sensuelle des voix solistes. Et puis à Venise, même le sacré portait des masques et bien malin celui qui pouvait le séparer du profane. De là cette musique théâtrale, intense et lumineuse, sincère aussi certainement mais surtout merveilleusement équivoque, où l’habit monacal des formes fuguées ne le dispute qu’à la sensualité des airs d’opéra ou à l’éloquence frémissante des formules instrumentales.
Un programme flamboyant, pour célébrer l’inauguration de l’Auditorium.

Concerts les 21 et 22 Janvier 2016

Une production de l’EPCC, Rezé

Catherine Padaut et Sophie Pattey sopranes
Bruno Le Levreur alto
Aria Voce et Aria Lachrimae Consort
Philippe Le Corf direction
Gabrielle Lecomte technique vocale du choeur

Concert 09 octobre 2015 – Festival ECLATS DE VOIX

CHANTER, RENCONTRER, DÉCOUVRIR, PRATIQUER, PARTAGER, VIBRER, FORMER…

Le festival Éclats de Voix est un événement culturel célébrant l’art polyphonique sous toutes ses formes, valorisant la pratique chorale très présente sur le territoire du Bocage Bressuirais.
Une organisation à l’image de la programmation
Bénévoles et professionnels se côtoient tout au long de l’année pour la préparation du festival. Au-delà du partenariat fort avec le Conservatoire de musique du Bocage Bressuirais, la commission de programmation réunit des choristes amateurs du territoire, des personnes compétentes en matière de propositions artistiques, des élus, des passionnés de chant…

Un Festival de Proximité
-Irriguer un territoire rural en diversifiant les lieux de diffusion pour aller à la rencontre des populations toujours dans un souci d’élargissement des publics (églises, lieux patrimoniaux, salles communales, chez l’habitant, salle de spectacle, dans les rues, sur les marchés, en entreprises, écoles, foyers de jeunes, structures Petite Enfance, Maisons de retraite…)
-Favoriser la Rencontre entre les amateurs et professionnels, entre les chœurs, entre le public et les artistes en toute simplicité et convivialité (rencontres à l’issue des concerts, stages et ateliers de pratique vocale, hébergement et repas chez l’habitant,…)
-Permettre aux populations locales d’assister à des concerts de qualité à des tarifs accessibles
-Toucher un large public avec une programmation éclectique pour tous les âges et tous les styles

La Voix ; une identité artistique forte

-Une programmation éclectique à l’image de la commission de programmation composée de choristes, d’élus, de passionnés de musique, chefs de chœurs, professionnels…)
-Valoriser la pratique vocale sous forme de stages, rencontres de chorales et de chefs de chœur, acquisition de nouveaux savoir-faire, découverte de nouveaux répertoires ou techniques avec la participation de plus de 300 choristes locaux sur l’édition 2014 : Alauda et Vocabilis (Mauléon), Guillanu (Bocage Bressuirais), Les Dames de Chœur et Les Trompe-oreilles du Conservatoire du Bocage Bressuirais, Chœur de Chambre des Deux-Sèvres, Cantamüs (Argenton-Les-Vallées)
-Valoriser les initiatives artistiques locales et innovantes notamment par le biais d’un partenariat fort avec le Conservatoire pour l’accueil de leurs productions
-Promouvoir la nouvelle scène vocale ainsi que le répertoire contemporain, et s’ouvrir à de nouveaux genres vocaux

Un festival Eco-Citoyen
Depuis de nombreuses années, le festival s’engage dans une démarche labellisée Eco-manifestations par l’ADEME et la Région Poitou-Charentes. Des actions environnementales ont été mises en place en termes de communication (papier recyclé, prestataires imprim’vert, internet), d’accueil du public, des artistes et des bénévoles (produits locaux fermiers ou bio, vaisselle lavable ou compostable, incitation au covoiturage, tri des déchets) et de choix artistique en privilégiant la version acoustique de certains concerts, remettant ainsi la voix humaine dans son plus simple instrument, au cœur de la programmation.

C’est dans ce cadre que l’Ensemble Vocal Aria Voce va donner son concert le vendredi 09 octobre 2015 au Temple Protestant de MONCOUTANT (79). Au programme, Scarlatti avec la Missa La Stella, et le Te Deum, ainsi que des pièces de Scarlatti au Positif.

Festival Eclats de Voix

festival éclat de voixFestival Eclats de Voix – du 2 au 18 octobre 2015
21ème édition « Si on chantait ! »
Festival de proximité et terreau de rencontres autour de la voix, le Festival Eclats de Voix explore les diverses facettes de la scène vocale actuelle ; chanson et folk français, art choral et chant lyrique, polyphonies d’ici et d’ailleurs, opéra contemporain, souffle et percussions vocales, musiques savantes et traditionnelles … Dans une ambiance conviviale, venez à la rencontre des artistes invités et partagez de beaux moments d’émotions.

C’est dans ce cadre que j’accompagnerais l’Ensemble Aria Voce le 09 octobre 2015 au Temple Protestant de MONCOUTANT (Deux-Sèvres). Programme autour de Domenico SCARLATTI avec le Magnificat, la « Missa La Stella » et son Te Deum à 8 voix. Nous serons accompagnés par Delphine LE GALL à la Viole de Gambe.

Vêpres Vénitiennes

Aria VoceLa fortune fut sévère avec Pier Francesco Cavalli (1602-1676). Considéré par ses contemporains comme le plus important compositeur italien de son époque, il tomba rapidement dans un oubli qui tend encore à perdurer de nos jours. Sa carrière vénitienne à l’opéra fut pourtant longue et riche et il sut également gravir progressivement les échelons de la fameuse Basilique Saint-Marc en assimilant parfaitement les leçons de son éminent Maître, Claudio Monteverdi. Sa production de musique sacrée est précisément un reflet sensible de sa personnalité qui ne refuse en rien l’héritage des fastes de Venise tout en imprimant une souplesse de langage mélodique qui caractérise son style polyphonique décoratif et coloré. Un musicologue allait même jusqu’à dire, dès 1931, que si l’on pouvait comparer Monteverdi à Titien, on pouvait alors également voir en son élève une sorte de Véronèse.

Concert le samedi 30 mai à 20h45
Concert le mardi 02 juin à 20h30 dans le cadre de la Saison de l’Arc à Rezé